Canette et ses compagnons

Où on arrive enfin à Port-Royal !

Et où Alisdair tente de s'intégrer

Looter les affaires d’autrui accélère la cicatrisation, c’est connu

Samuel se remet de ses blessures, ne sachant pas qu’il va passer des mois à voir Alphonse Laplantine dans sa soupe, à se réveiller la nuit pour penser à lui, et à le stalker en général.

Le brouillard enfin dissipé, un navire portant les couleurs des Dragons de Mer accoste : c’est Marie-Hélène Lamarque, qui avait apparemment affaires dans le territoire des Cloudreavers. N’est-ce pas opportun ? Nos héros décident d’amener Élise à Port-Royal, celle-ci préférant ne pas revoir son oncle tout de suite. Quant au reste de la Baie des Homards, ils expriment la même idée en termes plus agressifs.

La traversée est sans histoire. Alisdair continue à se démarquer comme une bullette dans un magasin de porcelaine, Élise devient amie avec la fille du Prince, et Marie-Hélène interagit avec son fils en lui offrant des surplus d’objets magique.

…ensuite on oublie de jouer pendant un an ou deux. Oups. (C’était une longue traversée)

Fraîchement débarqué dans ce wretched hive of scum and villainy joyau de civilisation, le cœur des Principautés de Lhazaar, Alisdair décide de se mêler des chicanes entre Samuel et sa mère, et se retrouve à l’eau. Ses tentatives de lui faire subir le même sort avec sa dragonmark la décoiffent légèrement.

Où on découvre qu’on ne décoiffe pas une amirale

Après quelques péripéties, Samuel décide d’aller boire ses problèmes. Alisdair, entre deux drinks fruités, se fait accoster par une charmante jeune demoiselle, qui lui offre “un espèce d’alcool venu de Xen’drik”. Il se réveille sur un pilori sur la place publique, forçant Samuel et sa gueule de bois à faire des allers-retours par une matinée fort ensoleillée pour le sortir de sa situation, et tout ce que sa mère a à dire sur le sujet est que c’est fort étrange, considérant que ce n’est pas son anniversaire.

Bref.

Samuel parvient à faire son rapport en présence du Prince, de Marie-Hélène, d’Alexandre de Laurentiis, et de nul autre que Maëlstrom (!!!). On décide d’être vigilant quant aux activités de Lyrandar et des Cloudreavers. Mais en attendant, on n’a pas de nouvelles d’Henri Desmarais

Comments

Myoshrike

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.